Petite note a l'attention de ces messieurs

Chers amis curieux qui êtes restés à fouiner sur ce blog qui ne vous est pas destiné, puisque vous êtes là, pas la peine de vous enfuir, discutons cinq minutes.

Notez avant toute chose que ce blog n'est pas mis en ligne pour faire de vos compagnes de parfaits objets sexuels mais bien au contraire pour les mener à se sentir plus sure d'elles, plus fortes et plus femmes. Si elles oseront peut-être tenter des choses jusqu'alors proscrites, cela ne se fera pas sans partage ni respect. Femme d'un soir ou d'une vie, aucune n'est à votre service mais toutes ont quelque chose à offrir. Il ne tient qu'à vous de les sublimer pour faire de ces femmes qui croisent vos lits, de pures Shéhérazade du plaisir. L'échange, la confiance, la considération et la gratitude, s'ils ne le sont pas, deviendront dès à présent les maîtres mots de vos valeurs. Même dans une historiette éphémère ou plus communément nommée 'coup d'un soir', je vous conseille d'appliquer à la lettre les préceptes suivants afin de passer un instant délicieux et marquant plutôt qu'un vulgaire 'vidage de c****'.

 

Si je suis à cheval sur la notion de respect c'est parce qu'un certain nombre d'entre vous en manque cruellement. De ceux qui pensent qu'une femme qui se donne juste une nuit n'est qu'un objet à ceux qui se branlent dans ces bouches pourtant bien généreuses de se proposer, il y a parmi la race masculine une communauté dont les mauvaises manières ont nuit à la réputation de la pipe et qui ont fait des femmes des êtres apeurés par les sucettes. Je demanderai donc à leurs camarades et amis de leur faire entendre raison car ce sont toutes les bites du monde entier qui pleurent aujourd'hui, seules sur leur oreiller. Si vous ne savez comment vous y prendre avec une femme, demandez conseils aux plus expérimentés ou aller cliquer sur la toile, mais par pitié, cessez de martyriser la sexualité. Non, on ne se branle pas dans une bouche, non on n'attrape pas la tête des demoiselles pour enfoncer son gland plus profondément sans son consentement, non on ne force pas une fille qui n'a pas envie et oui ! On se lave la bite !

 

Car messieurs, si l’irrespect est un fléau, voici un ravage tout autant dévastateur : le manque d'hygiène. Il se peut que votre papa ou votre maman ne vous ait guidé aux premiers pas vers les notions de base de l'hygiène, mais aujourd'hui c'est à vous qu'incombe la responsabilité de présenter un objet propre à la gent féminine. Sachez en premier lieu qu'une femme, surtout peu expérimentée pense fréquemment (et réciproquement pour les hommes) que le pénis possède, même consciencieusement astiqué, une odeur forte ou désagréable. Ceci est tout simplement dû au fait que l'odeur masculine diffère par les hormones sécrétés de l'odeur féminine et beaucoup sont dérangées par cette marque d'anatomie divergeante. Mais rassurez vous, si vous proposez des ustensiles impeccables, elles s'habitueront bien vite et ne seront pas longtemps farouches. Si cela fera sourire quelques mâles, je prends tout de même le temps de noter les leçons de base qui ne sont toujours pas évidente pour tout le monde, tout simplement parce que si personne ne vous l'a dit, vous ne pouvez pas l'inventer.

 

Premier point essentiel : la douche. Non ce n'est pas une blague, ni une option. Messieurs, s'il vous plaît, sauf contre indication de votre médecin traitant, prenez au moins une douche par jour. Et si vous avez la flemme de vous savonner le torse ou les jambes, personne ne vous en tiendra réellement rigueur. Toutefois passez au moins quelques minutes en compagnie de votre ami le plus précieux pour lui offrir un soin spa chaque matin. Frottez, briquez, frictionnez, prenez soin de lui de la tête aux pieds. Si vous êtes poilus, mettez la double dose (ou achetez une tondeuse). N'oubliez pas de faire briller votre ravissant fessier surtout dans les parties peu accessibles. Et surtout, surtout, surtout, le plus important de tout, ce qui évite de nous faire manger du fromage : dé-ca-lot-tez-vous. Pendant que vous êtes sous la douche en train de vous savonnez, tirez la peau de votre pénis vers vous pour lui enlever sa petite capuche et frottez bien le gland avec des LITRES de savons. Merci. N'oubliez pas de tout remettre en place après utilisation. Bien sûr ce dernier conseil n'est pas applicable chez nos amis circoncis.

Maintenant que vous êtes tout propres et tout brillants, on peut commencer à discuter. Premièrement, sachez que peu de femmes sont catégoriquement contre la pratique de la fellation. Pour la plupart elles sont surtout mal à l'aise, apeurées, gênées, dérangées... et c'est à vous, par le respect que vous leur montrez, que revient le devoir de les mettre à l'aise et de dédramatiser la pipe.

 

Mais pour un coup de pouce féminin, voici les 10 commandements essentiels pour avoir droit à une gâterie :

 

1. Restez naturel 

 

Soyez simple, sincère et naturel, l'artificiel met mal à l'aise et empêche de se lâcher, de se sentir en confiance. Donc pas la peine de jouer un rôle, restez vous-même, vous serez bien plus à l'aise et la fille aussi.

 

2. Restez humble

Il n'est pas nécessaire de montrer toute l'étendue de vos connaissances sexuelles ou de relater les prouesses d'une ex potentielle : si la demoiselle dans votre lit ne se sent pas à la hauteur, elle ne tentera rien. Vous la ferez plus fuir qu'autre chose.

 

3. Ne soyez pas egoistes

 

Ne tournez pas tout autour de votre nombril, ni autour de votre vit. Elle aussi a des désirs et des attentes, prenez le temps de lui offrir des baisers, des caresses et d'écouter ses soupirs. Vous n'êtes pas là pour assouvir un besoin primaire, ni pour vous vider. Sinon une branlette sous la douche ou un tour chez Lilou seront suffisants.

4. Rendez-la belle

 

Un ou deux compliments soufflés à l'oreille, un regard gourmand, des caresses sur les courbes de son corps, trouvez la belle et montrez le lui. Mais restez discret. Si vous en faites trop et que vous l'admirez, elle vous infériorisera ou s'enorgueillira. Si elle se sent belle dans vos bras, elle oubliera ses complexes et se laissera plus facilement aller.

 

5. Soyez Homme

 

Le mâle c'est vous. S'il est agréable quelques fois de vous laisser aller à ses gourmandises, c'est à vous de guider, de prendre les devants, et surtout de faire transpirer votre virilité. Soyez sur de vous dans vos caresses mais ne soyez pas bourrin, prenez la par la nuque pour l'approcher de votre torse, caressez lui les cheveux, prenez la par les hanche, appuyez votre main sur la chute de ses reins pour la plaquer contre vous. Soyez fort et tendre à la fois, vous aussi, laissez vous aller dans ce rôle un peu cliché de l'homme protecteur, car c'est bel et bien votre place. Mais attention toutefois à ne pas surlouer, à rester naturel et à ne pas en faire trop.

 

6. Mettez-la en confiance

 

La trouver belle, rester simple et naturel, la mettre en valeur, lui montrer qu'elle est unique, tant de petits détails pour mettre votre demoiselle en confiance. Si elle se sent bien et qu'elle voit que vous avez envie de lui faire plaisir, elle voudra instinctivement vous rendre la pareille.

 

7. Ne la brusquez pas

 

Si vous avez envie d'une pipe, dites le lui ou montrez le lui. Mais ne soyez pas lourd ou insistant. Si elle ne veut pas c'est comme ça. Une pipe sans cœur c'est une pipe sans âme. Alors si votre dulcinée ne reste qu'une nuit dans votre lit, contentez vous d'autres fioritures, si c'est votre amoureuse, soyez patient elle y viendra.

 

8. Discutez

 

On sait... Vous a-do-rez discuter ! Mais c'est comme ça, les femmes ont besoin de communiquer, de parler, surtout d'elles. Écoutez la, demandez lui pourquoi elle n'aime pas ça et rassurez la. Attention, si vous pouvez la décoincer en brisant le tabou, vous ne pouvez pas la pousser à se lancer, c'est d'elle que la démarche doit venir. Si elle est d'accord, n'hésitez pas à lui suggérer des pistes pour la guider, surtout si elle est un peu novice. Ne l'accablez pas de reproches ou de conseils, mais placez sa main au bon endroit, dites lui ce que vous aimez, puis laissez la faire.

 

9. Choisissez mieux

 

Par pitié, arrêtez de choisir des petites princesses égoïstes et capricieuses qui vous traitent comme des esclaves et vous font tourner en bourrique ! Il y a des filles très jolies, très chouettes, très rigolotes etc. qui savent rester simples et ouvertes et qui ne feront pas de manières et de chichis ni dans le quotidien, ni au moment de descendre auprès de Jean-Eude.

 

10. Faites-vous plaisir

 

Lorsque enfin vient votre tour, profitez-en ! Vous l'avez bien mérité !

 

 

 

Mes chers amis masculins,

j'espère que ces quelques notes auront éclairé votre chemin.

Bon courage dans votre quête du plaisir partagé et bonne route !

 

nouvel article

question theorique

esprit  pratique

me contacter

Un jour, M. Syntax_Error est venu rendre visite à Ceci n'est pas une pipe ! Et il a laissé sur son passage tout un tas de merveilleux zizis à collectionner !

Des zizis attendrissants à croquer au fil des articles pour se régaler à chaque page !

N'hésitez pas à faire un petit tour sur son FB pour découvrir le talent de cet illustrateur au coup de crayon tendre et drôlissime !

les illustrations

Une pour toutes
et toutes pour pipe !

Ceci n'est pas une pipe s'engage pour les plus démunies. Par un soutien sans faille et des leçons appliquées. Nous vaincrons ensemble la pénurie de la pipe !

Pour l'honneur et la patrie !