La pipe cette therapeute

Pour un homme, rien de tel qu'une petite pipe pour se remettre les idées en place.

L'homme se doit de rester fort, toujours solide face aux éléments qui se déchaînent à son entours. Plus qu'une femme il doit camoufler ses failles et sa sensibilité. Un homme ne pleure pas, un homme ne s'émeut pas, un homme ne faiblit pas. Depuis le fin fond de nos campagnes jusqu'aux grandes cités urbaines, l'homme reste dans le cliché tarzanesque du moi-fort, moi-pas-pleurer. Du coup, il prend sur lui, encaisse, et avance. Sauf que terré derrière ses abdos d'acier (ou de bières, ça dépend...) se cache une petite chambre forte, bien fermée, bien dissimulée dont la clef a été perdue quelque part entre la pile de dossiers en retard du bureau et les restes de pizza-foot.

Cette clef mesdames, il ne la retrouvera jamais sans vous. Car tout le monde sait qu'un homme ne retrouverait pas une botte de foin dans une épine... ni le saint cliché du ''deuxième placard à droite, dans le meuble sous l'escalier, à coté de la boite à chaussures''... (essayez peut être de lui suggérer ''deepthroat, deuxième rubrique à droite, à côté de threesome''... à mon avis, il trouvera du premier coup).

C'est à vous de le guider pour qu'il accède au sésame qui clôt depuis de longues années toutes ses souffrances tapies, tout ce qui l'a marqué et tout ce qui l'a perturbé. L'homme de votre lit ou une conquête de passage, n'importe quel partenaire peut vous laisser les clefs de ce qu'il renferme si vous savez vous y prendre. Que vous le connaissiez depuis toujours ou d'une récente rencontre, vous pouvez apprendre plus sur lui que lui même ne le soupçonne. Et ce, en une nuit pour les plus fines expertes.

Le bon chemin

Mais avant cela, il faut abattre les barrières qui se dressent sur votre chemin. Et ce ne peut se faire si vous tenter d'avancer par égoïsme. Ce n'est pas pour vous que vous faites cette démarche. C'est pour lui.

Pour lui donner l'opportunité de s'exprimer, de se soulager, pas de le manipuler ou de vous immiscer dans son intimité. Les hommes sont de braves bêtes, mais ils sentent ces choses là. Ils n'aiment pas qu'on tente d'en savoir plus sur eux, ils n'aiment pas que la femme fouille, ils détestent être analysés. Donc la démarche doit venir d'eux.

Vous devez les mettre en confiance pour qu'ils se détendent et abaissent leurs barricades d'eux même. Mais ce processus ne se fait que petit à petit. Aucun homme ne s'assied sur une chaise et débite un commentaire composé en trois parties sur ses états d'âmes, ses frustrations et ses angoisses. Avec arguments et exemples à l'appui. Non, désolée. Et tant mieux parce que ce serait chiant sinon... Par conséquent, il faut les mettre à l'aise. Avoir de l'esprit, de l'humour, être simple, gentille et naturelle, pas trop pipelette etc. Oui, oui, bien sûr, mais le mieux est encore une bonne pipe.

L'homme possède un caractère binaire fortement démontré au cours des siècles, et même si l'on trouve de légères nuances dans la définition de certains de ces bipèdes, ça reste très cromagnonesque. Non, bien sûr l'homme n'est pas traité ici comme un animal sauvage et sans cervelle, oui nous considérons qu'il possède une âme et un cœur, et non, l'homme n'est pas qu'un objet de convoitise sexuelle. Mais quand même... nous les femmes, on aime bien se souvenir de l'emprise que nous avons sur leur faibles esprits corrompus par le plaisir et le confort. Comme un petit goût de vengeance des millénaires d'oppression qu'ils ont fait subir à notre Race Sacrée.

M'enfin, tout ça pour dire que si on veut soulager son homme, il faut d'abord qu'il se détende, qu'il lâche prise. Et pour cela il faut attaquer à la faille : passer par le corps pour atteindre l'esprit. Plutôt que d'entreprendre d'entrée, net, un « qu'est ce qui va pas, dis moi tout », et bien nous qui sommes des filles malignes, on évite d'envoyer les troupes au massacre et on fait discrètement le tour de la muraille pour passer par la porte de service. Euh... non... ceci n'est pas une métaphore salace. C'est juste pour dire qu'on contourne les barrières psychiques.

 

La suggestion du chef

 

La suggestion du chef c'est de proposer le duo gourmand sur lit de soie, le classique qui fait mouche, l'indispensable «massage-pipe». Un incontournable. Ne lui parlez pas de vos intentions coquines, et contentez vous de lui proposer un ''petit massage'', vous gagnerez déjà mille points. Mais ça, c'est parce qu'il ne connaît pas encore la suite ! Donc massez lui le dos : utilisez un peu d'huile, prenez le temps, soyez voluptueuse, faite le taire et fermez les yeux. Ce doit être un plaisir autant pour lui que pour vous. Posez pendant cet instant offert tous vos bagages et les sacs de ciments que le quotidien vous fait porter, oubliez que vous êtes une épouse ou une timide, une flemmarde ou une pas douée, et devenez Femme. Laissez vous porter par votre sensuelle féminité, et laissez vos mains se laisser guider par l'instinct. Ce sont vos sens qui dirigent, pas votre esprit.

Faites ça bien, appliqué et complet. Après le dos, massez lui la nuque, les épaules, les bras, les mains, vous aurez certainement droit à un petit ''c'est vraiment trop bon'' exhalé, ou autre compliment d'aise. Puis si vous vous sentez des bras d'athlètes passez aux jambes puis aux pieds. Le tout dans un silence complet, rythmé par la seule compagnie de vos respirations. Un simple ''retourne-toi'' susurré suffira à le convaincre que ce qu'il vient de vivre n'était finalement rien par rapport à ce qui va lui arriver...

 

Les vertus therapeutiques

Selon moi un massage-pipe doit durer au minimum une heure mais 1h30-2h me semble plus approprié. Monsieur doit prendre le temps de se débarrasser du poids de son existence, et c'est la durée dans le temps qui construira la bulle protectrice qui vous isolera du reste du monde. Ceci est très important. Il doit oublier ses soucis, oublier son quotidien, oublier même qu'il possède une vie normée, réglée et soumise à conditions. Moins vous parlerez, plus vous le laisserez être en accord avec lui même. Les contraintes du travail, de la famille, du quotidien... nous font oublier l'osmose avec le corps, l'osmose avec nous même. Recréer ce lien avec soi, c'est se retrouver.

 

Et ce bien-être prodigué, ce confort avec lui-même, cet instant de relaxation absolue, votre homme l'assimilera à votre personne. Vous = bien-être.

Bin oui, on a dit binaire.

Et vous-même vous sentirez bien. Car vous aurez partagé un instant unique avec l'homme qui se trouve dans votre lit, car vous lui aurez offert cet instant précieux du luxe de la quiétude, car vous serez la femme qui l'a bercé vers la sérénité et le calme, sans rien attendre en retour. Vous en récolterez les fruits peu de temps après, un sourire, un lien de confiance, une confidence. N'attendez rien, il vous donnera tout. Et laissez le se nourrir de l'instant et du repos. Si le corps est comblé, l'esprit suit. Tout se vide.

Pour nos hommes, une bonne pipe est parfois plus efficace qu'une longue psychothérapie...

a lire aussi

En voir plus
En voir plus

article precedent

article suivant

nouvel article

question theorique

esprit  pratique

me contacter

Un jour, M. Syntax_Error est venu rendre visite à Ceci n'est pas une pipe ! Et il a laissé sur son passage tout un tas de merveilleux zizis à collectionner !

Des zizis attendrissants à croquer au fil des articles pour se régaler à chaque page !

N'hésitez pas à faire un petit tour sur son FB pour découvrir le talent de cet illustrateur au coup de crayon tendre et drôlissime !

les illustrations

Une pour toutes
et toutes pour pipe !

Ceci n'est pas une pipe s'engage pour les plus démunies. Par un soutien sans faille et des leçons appliquées. Nous vaincrons ensemble la pénurie de la pipe !

Pour l'honneur et la patrie !